DSC01741_edited.jpg

La production

Dans notre région, la saison de production s’étale d’avril-mai à fin octobre, en fonction de la météorologie et de la température.

Pour se développer, la spiruline à besoin :

  • d’une eau saumâtre comprise entre 8 et 15 g de sel par litre

  • d’un pH basique comprit entre 9,5 et 10,5

  • de nutriments minéraux (azote, fer, potassium, magnésium, phosphore, oligo-éléments)

  • de chaleur, elle se développe avec un minimum de 18 degrés dans l’eau

  • de lumière, car elle réalise la photosynthèse

 

Sa culture se réalise sous serre pour éviter les pluies, poussières et éventuels contaminants, dans des bassins à faible profondeur et en circuit fermé (12 à 15 cm de hauteur d’eau). L’agitation des bassins est assurée par des roues à aubes.

 

Le travail du producteur consiste à maitriser le cycle de culture de la spiruline, depuis la phase d’ensemencement jusqu’à la phase de récolte.

 

En période de production, l'entretien et le suivi des bassins sont assurés quotidiennement afin de réguler la température des serres, rectifier le pH des bassins, corriger une carence en nutriments, contrôler les roues à aubes…

Les récoltes se font tôt le matin par filtration d'une partie d'un bassin, puis la biomasse est égouttée, pressée, mise en forme en spaghettis et séchée à basse température pour préserver ses qualités nutritives. Ces opérations sont réalisées entre 6h00 et 19h00.

 

Une fois concassée en brindilles, la spiruline est mise sous vide puis contrôlée par des laboratoires indépendants (analyses bactériologiques, métaux lourds...).

Conditionnée dans un deuxième temps, elle pourra se conserver pendant 2 ans et se consommer simplement dans l’alimentation, mélangée, saupoudrée ou diluée…